Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

Au moment où des milliards de badauds, comme émerveillés par un «  conte de fées » vont regarder l’union de Kate et de William se dérouler dans le luxe et devant l’autel des profits ; de l’autre côté de la Manche, en France, la souffrance au travail pousse trop souvent des hommes et des femmes à se donner la mort.

 

Il ne s’agit pas d’une fiction mais de la réalité quotidienne dans de nombreuses entreprises et notamment chez France Télécom depuis 2008.

 

En s’immolant par le feu sur son lieu de travail, symbolique absolue, Rémi vient de porter à 29 le nombre de suicides intervenus chez F.T depuis 2008.

 

Les racines du mal sont profondes et parfaitement connues. Elles s’alimentent dans le terreau de la « pourriture de la privatisation » et dans le choc culturel subi par des milliers d’agents, de techniciens et de cadres recrutés sur concours publics puis placés brutalement dans une entreprise machine à fric du CAC 40.

Ce mal s’alimente aussi dans la « formation des nouveaux cadres, souvent aux dents longues » se regardant trop souvent le nombril.

S’imaginant investis d’une mission fusionnelle avec la boite, ils ont été formés, formatés pour vendre et faire du fric dans le mépris de la relation humaine à leurs subordonnés…Certains ont résisté, résultat : brimades, mutations, mises au placard, humiliations parfois publiques, déprime totale et trop souvent suicide…

 

Tout ceci est à se demander si les décideurs, les directeurs nationaux ou régionaux, les responsables locaux de F.T sont toujours des êtres humains capables de ressentir des émotions ou s’ils sont devenus de simples rouages impersonnels et fonctionnels d’un machine pour qui la seule politique du résultat financier prévaudrait ?...

 

Dans un article de 2009 :  http://pcfcuers.over-blog.com/article-36896324.html , j’avais présenté le successeur de Lombard ( celui qui avait qualifié les suicides de « mode » ), Stéphane Richard, ami de Sarkozy, comme un homme plus enclin à mesurer le taux de profit qu’à faire preuve d’humanité.

Deux ans après, dans les faits rien ne change. La souffrance est toujours là comme en témoignent très souvent les médecins du travail parmi lesquels nombreux on démissionné de F.T et des responsables syndicaux.

 

Rémi était sous l’emprise de cette souffrance installée dans son corps et dans son esprit.

A 57 ans, alors, qu’il était à quelques encablures du départ à la retraite, il a choisi de partir dans un geste de détresse comme pour crier une ultime révolte à son employeur….Ce n’est pas supportable !!

 

L’observatoire du stress et des mobilités réclamé par SUD et la CGC après la vague de suicides de 2008-2009 ne suffit plus !!...Les enquêtes internes promises par F.T non plus !!...

 

Comment peut-on encore faire confiance à des dirigeants dont la seule stratégie est tournée vers la conquête de marché internationaux, les profits, les actionnaires et pour qui le salarié n’est qu’une variable d’ajustement comptable ?...

 

En tant qu’ancien D.S CGT de FT Marine et secrétaire de CHSCT je pourrai apporter de multiples témoignages.

Comment croire F.T et ses dirigeants qui viennent d’annoncer que si sa responsabilité était démontrée, elle en tirerait des enseignements pour changer de stratégie ?...

Depuis 2009 du temps est passé, l’observatoire a observé ( mal peut-être ) et des hommes et des femmes meurent toujours dans cette boite, où j’étais fier de travailler et qui fût un des fleurons des télécommunications publiques mondiales.

 

Que fait l’Etat actionnaire ?....

 

Aujourd’hui, je suis triste pour ces dizaines de collègues qui se sont donnés la mort, je suis triste pour leur famille, pour leurs proches, pour leurs amis, leurs camarades.

 

Je suis triste de voir les syndicats se contenter de : déclarer, observer, regretter, dénoncer, se résigner parfois, se révolter souvent, attendre, patienter, accepter comme certains les déplacements etc…

 

Quand vont-ils se révolter réellement et avancer debout ?...

Quand vont-ils placer le patron devant l’obligation de résultat que lui impose la loi en matière de prévention, de santé, de conditions de travail !!...

Quand vont-ils se servir correctement de cet outil que représente le CHSCT et pas simplement pour y discourir ou y prendre des résolutions de bonnes intentions…

Quant vont-ils oser poursuivre un action en justice contre X pour mise en danger la vie d’autrui ?....

 

Et surtout, quand vont-ils organiser des actions en adéquation avec le bilan humain catastrophique généré par une telle politique ?...

Alors,,j’ai envie de leur dire : «  réveillez vous camarades, organisez l’action collective et unitaire qui s’impose car la raison est vitale. »

 

Ne laissez pas se multiplier ces gestes de détresse individuelles consistant à léguer sa vie comme un dernier acte de résistance.

 

Reprenez les hampes de vos drapeaux syndicaux pour mener un combat d’une grande portée et pour le gagner avec les salariés car la vie n’a pas de prix.

Faites le en portant haut les revendications pour redonner aux employés leur dignité et leur reconnaissance.

 

Osez revendiquez le retour des télécommunications dans la sphère publique en désobéissant au dictat européen de la concurrence libre et non faussée !!....

 

Alors, tous nos collègues ne seront pas morts pour rien !!  et l’humain pourra revenir au centre des décisions.

 

Je suis triste et en colère, il fallait que je le dise, c’est fait !!

 

Jean-Marie Bernardi

Ex Délégué Syndical CGT et secrétaire de CHSCT.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

toine 29/04/2011 10:24


merci, trop de situation de souffrance dans les entreprise ,,pas seulement celle du public,les grand manager ne sont former que pour un certain comportement des"subalternes"ils croient que les
salaries ne sont que des machines ,et leur prime n'est en adéquation au "objectif de résultat "chiffrer" d’économie réaliser ; or de nombreuses études, les équipes( de
clot,scharwtz,,leinhart.etc..) on démontrer qu'en excluant la participation de l'humain, on aboutit à des contres performances .et dans le même temps il ne ce préoccupe seulement de la rentabilité
des actionnaires ,nous buttons sur un grand mur..;les analyses des oligarques les bien pensant,comme nous disaient nos anciens ,ne nous amènent tous dans la récession sans précédent,alors comment
rassembler sur l'essentiel les citoyens?? ??......Vite la révolution citoyennes,