Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Front de Gauche / PCF, Le Luc en Provence

ce blog a été créé en 2010. Son objectif est d' informer sur la vie politique, sociale, écologique et culturelle tant au plan local que national ou international. Sans le rassemblement des forces de gauche et de progrès il est impossible de changer de cap pour une société plus juste et plus fraternelle. S'il devait avoir une devise elle serait : " penser global pour agir local."

Europe et euro : débat contradictoire organisé par le PCF Var.

Hier à la Valette à la salle Vox bien remplie, c'est tenu un débat contradictoire sur l'Europe et l'euro organisé par la fédération varoise du PCF.

 

Les particpants très attentifs, prenant des notes ont posé des questions pertinantes aux deux contradicteurs : Yves Dimicoli économiste, responsable antional du secteur Eco  du PCF et Pierre Lévy rédacteur en chef du journal Républiqe-Bastile-Nation.

 

Le débat a été animé par Jean-Louis Bousquet directeur général du journal La Marseillaise.

 

Entre euros critiques pronant le boycot des élections... et euros combatifs militant pour une refondation totale des instituions européennes le débat argument contre argument a été riche et loyal.

 

Au final les particpants nous ont remercié d'une telle initiaitive qui permettait la réflexion pour définir  des convergences nécessaires pour mener le combat social, cuturel, politique, écologique contre cette Europe au service exclusif des marchés et du capital.

 

Certes les deux protagonistes et les particpants n'ont pas été d'accord sur tout, mais n'est ce pas de nos différences mais aussi de nos convergences que naîtra le renforcement des forces de progrès, de celles du travail pour apporter aux peuples européens la réponses à leurs besoins et à leur attentes ?

 

texte de l'intervention qui a introduit le débat :

 

Ouverture au débat sur l’Europe et l’euro ( Jean-Marie Bernardi fédé PCF Var).

 

Chers amis(es), chers camarades,

 

Bonsoir et bienvenue à toutes et à tous.

 

Merci à Jean- Louis Bousquet, Directeur général du journal La Marseillaise qui animera le débat de ce soir.

 

Merci à notre camarade Yves Dimicoli responsable de la section économie du PCF d’être présent parmi nous.

 

Merci à Pierre Levy, rédacteur en chef du journal République-Bastille-Nation.

 

Que dire pour faire court ?

 

Depuis le traité de Maastricht signé en février 1992 qui fût un mensonge politique, l’Europe libérale et capitaliste n’a pas cessé de sévir et de se renforcer.

 

Après le TCE de 2005 rejeté par le peuple français à l’issue d’un référendum, Sarkozy initia le traité de Lisbonne en total déni de démocratie.

 

Depuis le gouvernement français PS, EELV et PRG a repris le flambeau en faisant voter le TSCG, la règle d’or qui l’inscrit dans le marbre de la loi organique dont on connaît les conséquences dramatiques notamment pour les services publics et l’industrie.

Et ce n’est pas l’ex syndicaliste CFDT de Florange  Edouard Martin qui en prenant la tête de la liste PS de sa région aux européennes pourra y changer quelque chose, car ce n’est pas en faisant allégeance à son bourreau que l’on sauve sa peau. !!

 

Autant de génocides de l’intelligence humaine, du progrès social, culturel et de la démocratie.

 

Aujourd’hui nous vivons dans une Europe de la mondialisation au service de la finance et du capital ; une Europe qui s’érige contre la mondialité et le métissage au service des peuples de la planète.

 

Dans ce contexte mondial  quelle Europe voulons-nous ?

 

De quelle monnaie avons-nous besoin ?

 

Avec la crise qui frappe tous les pays membres de l’UE, précipitant ceux du sud aux enfers, l’exaspération des peuples ne cesse de grandir et avec elle les dangers de repli sur soi, de nationalisme sont bel et bien réels.

 

La concurrence libre, totalement débridée érige comme principe directeur la compétition contre la coopération, les rapports de force contre les principes de solidarité et d’humanisme.

 

Nous sommes à quelques mois des prochaines élections européennes et des questions se posent .

 Est-il possible de rompre avec cette Europe des marchés sans tomber dans le piège de l’abstention ou du chacun pour soi ?...

 

Comment réussir le rassemblements des forces de progrès pour mener un combat de classe ayant en son centre les enjeux humains, sociaux, économiques, culturels, démocratiques et environnementaux ?

 

Alors, construire l’Europe a t-il encore un sens ?...

 

-          Quel rôle pourrait jouer une Europe des peuples ?

-          Quel pourrait être son poids à l’égard des Etats Unis ?

-          Ces questions taraudent bon nombre de nos concitoyens et traversent toutes les sphères de la société, y compris à l’intérieur même du parti communiste français.

 

 

Comment construire les convergences entre les forces syndicales et les forces politiques de progrès européennes notamment autour de trois axes forts :

 

-          L’alternative à l’austérité.

-          Libérer les Etats du joug et de la toute puissance des marchés.

-          Refuser le traité transatlantique.

 

 

Dans cette Europe du capital, la Grèce, le Portugal, l’Espagne ont été aspirés dans les profondeurs abyssales de la crise. Quels pays vont suivre ?....

 

Le bilan humain et social est désastreux. 27 millions de chômeurs, un quart de la population en situation de précarité, des services publics et une protection sociale en danger absolu.

 

Pourtant l’UE c’est 7% de la population mondiale et la première puissance économique de la planète.

 

Comment pouvons nous créer les conditions pour sortir de cette spirale, de ce marasme ; pour offrir aux peuples européens une alternative aux alliances maléfiques du système capitaliste mondialisé ?...

 

-          Comment promouvoir une Europe sociale ?

-          Comment promouvoir la démocratie sociale et politique ?

-          Comment développer les services publics ?;

-          Comment impulser la transition écologique ?

-          Comment instaurer une vraie politique culturelle ?

-          Quel rôle doit jouer la France dans ce concert ?

-          Quel doit être celui des banques centrales et  de la BCE ?

-          Quel doit être le rôle du Parlement européen ?

-          Quelles relations établir entre peuples et élus(es), entre Etats souverains ?

 

Autant  de questions qui appellent échange, débat confrontation pour construire ensemble et apporter des réponses alternatives car se réfugier dans la protestation, la vocifération ne suffit pas !!....ça porte de l’eau au moulin du FN et des extrêmes droites européennes !!... 

 

La France est un pays charnière en Europe.

 

Elle peut peser dans le bon sens, là où F. Hollande et ses alliés ont loupé le coche en se reniant eux-mêmes.

 

N’est-il pas urgent de rompre avec le diktat de la troïka (Commission, BCE, FMI) qui  étrangle les peuples comme la corde le pendu ?....

 

Voilà, mes amis(es), mes camarades le décor brièvement brossé pour permettre un débat de confrontation d’idées qui se doit d’être riche et à la hauteur des enjeux.

Un débat qui doit nous permettre d’écrire une feuille de route chargée de propositions alternatives à l’austérité et au libéralisme.

 

Ce débat nous l’entamons ici, ce soir et nous le porterons jusqu’aux prochaines élections européennes et au-delà car sans cesse il nous faut remettre le métier sur l’ouvrage.

 

Le débat va être animé par J-Louis Bousquet qui posera les questions à Yves et à Jean-Pierre.

 

A la fin de la réunion l’échange se fera avec la salle pendant et puis chaque intervenant aura 7 ou 8 minutes pour conclure.

 

A tous merci pour votre écoute. J- Louis c’est à toi.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article